En cette énergie de rentrée, je suis en train de poser sur papier mes intentions pour la dernière partie de l’année (je t’en parle en deuxième partie de cet article). Et je me rends compte que j’ai envie de documenter plus régulièrement mon cheminement de femmes trentenaire, entrepreneure et expatriée. Ou tout simplement de jeune femme qui se construire progressivement une vie en accord avec qui elle est profondément, avec son lot de joie, de difficulté, de peur, d’envie et d’espoir (et tant de chose encore).

Parce que dans le bruit d’Internet, particulièrement dans le développement personnel, tu entends beaucoup de conseils et de modes d’emploi tout fait pour vivre une vie de rêve sans qu’on te donne à voir la réalité du chemin. Et j’ai envie de te proposer une vision d’un chemin parmi tant d’autres. Non pas parce que je détiens la vérité ou que mon chemin est particulièrement excitant, non. Tout simplement parce que c’est celui que j’explore et expérimente, celui que je connais et que je vis au quotidien. Et aussi parce que je crois que notre monde manque cruellement de vulnérabilité et d’authenticité (même ce mot ne veut plus rien dire).

Par ailleurs, l’intention de partager ces choses avec toi, ici, me donne une conscience et une attention différente à ce que je vis. Au début, ça m’a un peu effrayée de me rendre compte de ça. Je ne voulais pas vivre les choses en rapport avec un extérieur! Sauf qu’en réalité, j’ai aussi réalisé que ces derniers mois, mon regard s’est aiguisé et ma capacité d’observation et de transmission se sont déployés. C’est comme si, ce que je faisais naturellement pour moi depuis longtemps (m’observer et décoder) prenait une nouvelle dimension, plus étendue.
L’impact dans ma vie intérieure et extérieure est considérable. Alors j’ai envie de continuer. Juste pour voir. Parce que j’en ai envie. Par ce que je suis curieuse.
Et parce que j’ai écrit il y a quelques mois une phrase que j’ai envie d’honorer :

« Je suis une exploratrice des temps modernes, je navigue dans mes mondes intérieurs et extérieurs, le courage et la peur en bandoulière. J’apprends à écouter ma boussole intérieure.
Et j’encourage une tribu d’Explor’Actrices ☆ Explor’Acteurs à en faire de même, en cultivant leur propre chemin, aligné avec leurs aspirations et leurs valeurs, pour se reconnecter à leurs rêves, libérer leur potentiel et activer le meilleur d’eux-mêmes ! »

 

 

Mes intentions pour cette fin d’année

 

Même si je ne fais plus de rentrée au sens strict du terme, j’aime sentir l’énergie de l’action et du renouveau du mois de septembre. Et j’aime en profiter pour poser mes intentions. Pour moi, c’est une façon d’insuffler une énergie, une direction. Ce ne sont pas exactement des objectifs, même si ça y ressemble. Parfois je résume mes intentions en un mot. Par exemple, mon intention pour l’année 2018 est « énergie ». Pour cette fin d’année, ce sera « exploration » !

1/ Lâchage de grappe et profitage de la vie : pas besoin d’explication !
C’est mon challenge n°1 et il va main dans la main avec mon intention n°2. Moins de temps dans ma tête, à me questionner jusqu’à me vider de mon énergie et plus de temps à être dans mon corps, dans l’action juste pour moi et la création. Aussi prendre du temps de qualité avec moi-même et les gens que j’aime.
D’ailleurs, je pars bientôt pour un petit mois à…Lisbonne ! J’ai hâte ! L’idée est de m’imprégner de l’énergie de cet endroit, de flâner, de m’inspirer, de chercher mon rythme naturel… Tout en travaillant A suivre…

  2/ (Re)connexion à mon corps
Je me rends compte que je n’en avais jamais vraiment parlé mais cette reconnexion à mon corps a été ma porte d’entrée sur le développement personnel il y a quelques années. Je crois donc que je suis à un palier et que j’ai besoin d’approfondir cette connexion. Que mon corps prenne toute sa place et remette mon mental à la sienne ! Chacun son poste !

Quelques pistes :
– Reprendre de l’activité physique régulière ET qui me fait plaisir !
– Instaurer des habitudes quotidiennes qui servent et renforcent mon énergie
– la nourriture bien sûr
– Refaire le grand écart ! ça peut sembler futile mais c’est quelque chose qui me tient à cœur. Tu vois, la déconnexion à mon corps s’est faite à l’adolescence, suite à l’arrêt brutal de la gym (entre autre). Depuis quelque temps, je rêve régulièrement que je refais le grand écart et c’est un sentiment de plénitude intense, difficile à retranscrire. Le grand écart est donc un symbole de ce que je pouvais faire avec mon corps avant que je ne l’oublie un peu en chemin.

  3/ Déployer la Bulle Exploratrice, avec comme ligne directrice « exploration » et « expérimentation »

et en particulier par :
– La documentation de mon chemin de façon régulière
– La création de contenu et de valeur (gratuite et payante) pour ma communauté (ça, c’est vous !)
– La rencontre de gens qui m’inspirent et partagent mes valeurs et mes envies
– Diffuser et transmettre mon message plus loin avec les réseaux sociaux (fb et Insta) et ma newsletter (les bulles d’inspiration).

Je ne vais pas développer davantage ici parce que j’aurais l’occasion de revenir sur ces différents points et leurs nuances tout au long des semaines/mois qui arrivent.

 

Et toi ? Quelle est ton intention pour cette rentrée ?

Partage en commentaires avec un mot, une couleur, une phrase.

 

Exploratrice des temps modernes, je navigue dans mes mondes intérieurs et extérieurs, le courage et la peur en bandoulière.
J’encourage une tribu d’Explor’Actrices ☆ Explor’Acteurs à cultiver leur propre chemin, aligné avec leurs aspirations et leurs valeurs, pour se reconnecter à leurs rêves, libérer leur potentiel et activer le meilleur d’eux-mêmes !